Posté le 01 Juin 2018

Allergies saisonnières, soyez vigilants avec le retour du beau temps

Dès que le beau temps revient, votre chien se gratte, se lèche et se mordille? Sa peau et son système immunitaire réagissent peut-être à la présence de pollens dans l'environnement. L'allergie est une maladie commune chez le chien, 10 à 30 % des chiens examinés pour un problème de peau souffrent d'allergies. L'Ordre des médecins vétérinaires du Québec invite les propriétaires de chiens à être vigilants en cette période de l'année et à prendre connaissance de l'information suivante afin de réduire le plus possible les inconforts de leur animal.


Lorsqu'un pollen est inhalé ou qu'il pénètre la peau, il provoque chez le chien allergique une réaction immunitaire excessive. Une inflammation se développe entraînant des démangeaisons. Les zones les plus touchées sont le visage, les pattes et le ventre. En se grattant et en se mordillant, le chien abîme sa peau et favorise le développement d'infections cutanées telles que levures et bactéries. La peau est rouge, les poils tombent, des gales, des pelades et des boutons sont fréquemment visibles. Les otites, les rhinites et les conjonctivites peuvent aussi être causées par une réaction allergique aux pollens.

Les allergies saisonnières affectent des chiens adultes. Leur première manifestation survient généralement entre 1 an et 3 ans. Les chiots dont les parents présentent une allergie sont plus susceptibles de développer la maladie à l'âge adulte. Certaines races, comme le golden retriever et le boxer, sont également plus touchées par les troubles d'allergies saisonnières.


Les symptômes liés aux allergies saisonnières sont habituellement notés lorsque les pollens sont présents dans l'environnement, soit de mai à octobre. Si votre chien réagit aux pollens de bouleaux, ses démangeaisons seront visibles en mai et en juin, alors que si votre animal souffre d'allergies à l'herbe à poux, les mois d'août et de septembre seront les plus pénibles pour lui.


Si votre chien présente des démangeaisons importantes, il est recommandé de le faire examiner par son médecin vétérinaire. La première étape du diagnostic sera de s'assurer que les démangeaisons sont réellement d'origine allergique. Votre médecin vétérinaire vous proposera peut-être un traitement contre les parasites cutanés afin d'exclure cette possibilité. Ensuite, il devra s'assurer qu'aucune infection cutanée (bactéries, levures) n'est présente. Dans le cas contraire, les infections devront être contrôlées. Si les démangeaisons persistent, des médicaments pour contrôler les symptômes d'allergies seront prescrits. Des antihistaminiques, de la cortisone, des immunosuppresseurs et des médicaments qui bloquent les démangeaisons peuvent être utilisés. Ils comportent tous leurs lots d'effets secondaires et de contre-indications. Il est important d'en discuter avec votre médecin vétérinaire.


Il faut idéalement éviter les contacts avec les pollens. Gardez votre animal à l'intérieur lorsque le bulletin météo indique un indice de pollens élevé. Rincez le pelage de votre chien après une promenade, afin de réduire la quantité de pollens sur sa peau.


Les nourritures dermatologiques, l'acupuncture, l'utilisation d'acides gras et de shampoings peuvent aider à réduire les symptômes d'allergies.
Des tests d'allergie sérologiques ou intradermiques sont parfois recommandés afin d'amorcer l'immunothérapie. L'immunothérapie vise à désensibiliser le patient aux allergènes qui le font réagir. Des injections répétées d'une solution contenant l'allergène permettent de réduire les symptômes d'allergie pour près de 75 % des chiens. Sachez toutefois que ces injections doivent être données pendant plusieurs années.


Malheureusement, il n'existe actuellement aucun traitement pour guérir votre chien de ses allergies. Les soins visent à diminuer les symptômes de la maladie afin d'offrir une meilleure qualité de vie à l'animal. Il faut donc s'attendre à ce que les symptômes d'allergies se manifestent de façon récurrente, année après année.

Toutefois, si votre chien présente des démangeaisons lorsque la saison des pollens est terminée, avisez votre médecin vétérinaire. Ce dernier devra alors considérer la possibilité d'une allergie alimentaire, une allergie aux acariens ou autres substances de l'environnement. Un plan diagnostic sera alors proposé et les soins ajustés.

Le diagnostic et le traitement de troubles cutanés chez le chien sont parfois des processus longs et frustrants. La communication et la collaboration entre médecin vétérinaire et propriétaire sont primordiales. Faisons équipe ensemble pour améliorer leur qualité de vie.






Archives