Posté le 01 Août 2019

Le complexe respiratoire félin



Tout le monde éternue et c'est aussi normal pour votre chat. Toutefois, si les éternuements de votre chat s'aggravent, une visite chez le vétérinaire s'impose.


Le complexe respiratoire félin fait référence à un ensemble de signes cliniques chez le chat qui comprennent, notamment : l'écoulement nasal (nez qui coule), la conjonctivite (yeux rouges et larmoyants), les éternuements et la stomatite (ulcères dans la gueule et sur la langue). Dans les cas plus graves, la léthargie, la fièvre et la perte d'appétit sont susceptibles de se manifester. À l'occasion, une boiterie peut être le motif de consultation.

Comment les chats contractent-ils la maladie?

Dans la majorité des cas, la maladie est causée par des agents infectieux. Ces agents sont hautement contagieux et sont transmis lorsque des chats sont en contact étroit. Bien que la maladie puisse se transmettre par voie aérienne (particules se déplaçant dans l'air après l'éternuement d'un chat), elle est transmise plus généralement par contact direct avec des chats infectés ou par la présence de l'agent infectieux dans l'environnement. Les virus peuvent aisément se transmettre par les vêtements, par exemple s'ils sont présents sur des poils se trouvant sur les vêtements des maîtres ou des soignants.

En outre, les facteurs environnementaux comme la surpopulation, la présence d'autres maladies, le stress et une mauvaise hygiène augmentent le risque de transmission de la maladie. Pour l'ensemble de ces raisons, le complexe respiratoire félin pose un problème important dans les refuges et les pensions pour chats.

Comment peut-on le diagnostiquer?

Dans la plupart des cas, le complexe respiratoire félin est diagnostiqué lorsqu'un écoulement nasal apparaît subitement, que les yeux sont larmoyants et que l'animal a été en présence d'autres chats. Votre vétérinaire peut effectuer des analyses supplémentaires lorsque les signes persistent au-delà d'un mois, si des signes d'affection des voies respiratoires inférieures (toux, difficulté à respirer) sont présents ou si une éclosion se déclare dans un refuge ou une pension pour chats.

Quand doit-on consulter un vétérinaire?

Si votre chat n'a pas mangé depuis plus d'une journée, s'il a de la fièvre ou s'il est très léthargique, vous devriez consulter un vétérinaire. La plupart des chats se débarrassent de l'infection eux-mêmes, auquel cas le traitement se limite à des soins de soutien comme l'hydratation et l'alimentation. Cependant, les chats refuseront souvent de manger parce qu'une congestion nasale les empêche de sentir leur nourriture ou que la présence d'ulcères leur cause de la douleur. On peut les aider en leur offrant de la nourriture très goûteuse en boîte ou en leur donnant des stimulants d'appétit. Si vous croyez que votre chat souffre d'une infection bactérienne, votre vétérinaire pourra lui prescrire des antibiotiques. Les virus ne répondent pas au traitement par antibiotiques, mais des agents antiviraux comme la lysine ou l'interféron pourront être prescrits. Les antiviraux ne guériront pas nécessairement l'infection, mais ils pourront atténuer les signes cliniques.  

Comment peut-on prévenir cette maladie?

Bien qu'il soit impossible d'éliminer le complexe respiratoire félin, la prévention est essentielle pour réduire le nombre de chats infectés et la gravité de l'infection.

Il est important de vacciner les chats en suivant le protocole recommandé.

Le stress joue un rôle important dans l'apparition ou la réapparition des signes cliniques de la maladie. Afin de réduire le stress lorsque vous introduisez un nouveau chat dans la maisonnée, veillez à ce que le chat ait son propre espace et ses endroits où il pourra se cacher. Présentez-le graduellement aux autres animaux de la maisonnée et assurez-lui libre accès à sa litière, à sa nourriture et à de l'eau. Certains produits naturels sont disponibles chez votre vétérinaire pour aider à diminuer le stress. 


L'hygiène est également extrêmement importante, et le nettoyage minutieux de l'environnement où un chat infecté se trouvait est essentiel.

La maladie réapparaîtra-t-elle?

Malheureusement, beaucoup de chats atteints du complexe respiratoire félin demeurent des porteurs (ils ne présentent aucun signe clinique mais continuent à propager l'infection) et peuvent présenter des épisodes successifs de la maladie, notamment durant les périodes de stress. Les méthodes de prévention susmentionnées devraient aider à atténuer la gravité et la fréquence de ces épisodes.



Source : https://www.mypetshealth.ca/fr/conseils/soins-veterinaires/pourquoi-mon-chat-eternue-t-il-devrais-je-men-inquieter

Archives