Médecine générale

La médecine générale comprend la prévention, le diagnostic et le traitement de maladies, de troubles et de blessures chez les animaux.

Soins dentaires

services dentaires pour animaux

Nous offrons des soins dentaires pour votre animal de compagnie. On estime que 80 % des animaux de compagnie montrent des débuts de parodontopathies dès l'âge de 3 ans. C'est pourquoi les examens dentaires et les détartrages sont importants. Des études montrent également que les animaux ayant une bonne hygiène buccale vivent généralement de 2 à 4 ans de plus que les autres animaux de compagnie. Bien que l'on puisse éviter les parodontopathies, elles peuvent mener à la maladie cardiaque, à une infection rénale, à une infection du foie ou à un AVC si on ne les traite pas.

Raisons de procéder à des examens dentaires réguliers :

  • Éviter la perte de dents liée à des parodontopathies.
  • Aider l'animal à éviter des complications inutiles.
  • Aider l'animal à conserver des dents fonctionnelles et en santé.
  • Donner une bonne haleine. Éviter des dommages potentiels au cerveau, au coeur, au foie, aux poumons et aux reins.

En quoi consiste un examen dentaire pour un animal?

Les animaux peuvent souffrir des mêmes troubles que les humains, dont la gingivite, les parodontopathies et peuvent nécessiter un détartrage, voire même des extractions dentaires.  Les examens réguliers peuvent permettre d'éviter des dépenses et des maux inutiles.

Les interventions pour les animaux sont similaires à ceux pour les humains. Ils comprennent un nettoyage / détartrage et un polissage. Dans les cas de maladie parodontale avancée, des extractions dentaires peuvent être nécessaires si on décèle des troubles sérieux.

Lors du détartrage qui s'effectue sous anesthésie générale, le technicien en santé animale nettoie doucement les dents  à l'aide d'un détartreur à ultrasons qui nettoie en utilisant les vibrations des ondes sonores et de l'eau. Les ondes déplacent l'eau, ce qui crée des bulles qui implosent à la surface des dents, puis tuent les microbes. Cela sépare la plaque de la structure de la dent. Après le détartrage, le technicien polit les dents de l'animal afin de compléter le nettoyage. 

Après le nettoyage, nous fournissons une analyse complète de la santé buccale de l'animal. Nous donnons des conseils au propriétaire concernant la gestion quotidienne de l'hygiène buccale de l'animal. S'il y a présence d'un trouble sérieux, on en informe le propriétaire avant de planifier un traitement.

Quelques conseils concernant l'hygiène quotidienne :
  • Brosser les dents de l'animal au moins une fois par jour peut réduire l'accumulation de tartre de 50 à 60 %.
  • Les produits dentaires pour les animaux, tels que les lamelles à gruger peuvent protéger les gencives et réduire le tartre.
  • Les aliments sous forme de moulée sont plus bénéfiques pour les dents que les aliments en conserve. Ils causent de l'abrasion à la surface des dents, ce qui aide à réduire l'accumulation de tartre. Des nourritures spécialisées dans la santé buccale sont disponibles et efficaces.  D'autres produits, tels que les os à mâcher peuvent aider à réduire la plaque.
  • Plusieurs jouets aident à maintenir une bonne santé buccale. Ces jouets divertissent les animaux mais aident aussi à nettoyer leurs dents.

Si vous désirez prendre rendez-vous pour un nettoyage dentaire pour votre animal de compagnie, appelez-nous dès aujourd'hui et permettez à votre animal d'avoir un sourire sain!

Dermatologie

Examens pour animaux à Montréal

La plupart des propriétaires ne savent pas que le fait qu'un animal se gratte, se lèche et se mordille, sont des signes d'un trouble de la peau. Bien qu'il y ait plus de 150 maladies de la peau différentes chez les animaux de compagnie, il est possible de les traiter.

 Nous offrons donc des examens et des traitements dermatologiques qui peuvent aider l'animal à vivre de façon confortable. Le rôle du propriétaire est important dans le processus de détection et de traitement des problèmes cutanés chez les animaux.  Lors du rendez-vous, le vétérinaire discute des observations du propriétaire et des symptômes de l'animal afin de déterminer les tests qui seront nécessaires au diagnostic et au traitement des troubles de la peau de l'animal.

Troubles dermatologiques communs chez les animaux de compagnie :

  • Maladies auto-immunes
  • Maladies chroniques et affection des oreilles
  • Dermatite par allergie aux piqûres de puces
  • Troubles hormonaux
  • Infections parasitaires, bactériennes, ou fongiques
  • Allergie cutanée causée par le contact, l'environnement ou la nourriture
  • Cancer de la peau

Comment pose-t-on le diagnostic?

Le vétérinaire travaille avec le propriétaire et avec l'animal pour déterminer le traitement qui lui conviendra le mieux . 

Afin d'améliorer la précision de notre diagnostic, nous pouvons procéder à plusieurs tests, en voici quelques exemples  :

Examen otoscopique (des oreilles) - Dans la cas où une otite est suspectée, un examen approfondi de l'oreille est effectué.

Cytologie  - Un examen microscopique peut être effectué dans le cas où une otite ou une dermatite  sont diagnostiquées, ceci dans le but de déterminer la nature de l'infection.

Culture bactérienne et antibiogramme de la peau - Si l'animal souffre d'un trouble de la peau qui résiste aux traitements entamés, on procède habituellement à une culture bactérienne  afin de déterminer quel antibiotique sera le plus efficace.

Biopsie - Une biopsie sert souvent à déceler un cancer de la peau ou une maladie auto-immune.  Lors d'une biopsie, on prélève un fragment de la zone affectée de la peau, puis il est envoyé au laboratoire où un pathologiste fera l'examen histopathologique.  Le vétérinaire est alors en mesure de déterminer la nature du problème.

Grattages cutanés, fungassay, etc.. sont d'autres épreuves diagnostiques qui peuvent être nécessaires pour poser un diagnostic.


Ophtalmologie vétérinaire

Soins oculaires pour animaux

Nos soins d'ophtalmologie vétérinaire comprennent la prévention et le traitement des maladies oculaires pour les animaux. Les examens ophtalmologiques  permettent d'évaluer l'état de la vision, de mesurer la production de larmes, la pression intraoculaire, et les abrasions cornéennes. Si nous décelons une pathologie aux yeux, tels qu'un ulcère cornéen, un glaucome, des cataractes, un début de cécité ou une kératoconjonctivite sèche (KCS), un traitement adéquat sera mis en place. Lors de la planification, nous discutons des options et des recommandations afin d'entreprendre le traitement convenable.

Signes de troubles de la vue chez les animaux :


  • Néoplasie près de l'oeil ou dans l'oeil
  • Changements de comportement, tels qu'une baisse d'énergie
  • L'animal heurte des objets ou est désorienté dans un environnement familier
  • Décoloration de l'iris ou de la pupille
  • Couche floue sur la pupille
  • Écoulement oculaire anormal
  • Inconfort aux yeux (frottement, oeil entre-ouvert)
  • Yeux rouges et enflés
  • L'animal est sensible à la lumière

Diagnostic et traitement maladies oculaires chez les animaux

Lors d'un examen ophtalmologique, il peut être utile de procéder aux examens mentionnés ci-dessous. Nos examens prennent en compte le confort de l'animal et ne causent pas de douleur. Si nous décelons des troubles sérieux, nous discutons des traitements potentiels et du pronostic.

Coloration à la fluorescéine - En administrant des gouttes fluorescentes, le vétérinaire est en mesure de déceler une lésion sur la cornée.  La fluorescéine reste sur les lésions, ce qui permet au vétérinaire de bien les voir à l'aide d'une lumière ultra-violet.

Test de Schirmer - Le vétérinaire place une bandelette d'analyse sous la paupière de l'animal dans le but d'irriter légèrement la surface de l'oeil. Cette irritation entraîne une sécrétion lacrymale qui permet au vétérinaire de mesurer la production de larmes par minute. 

Mesure de la pression oculaire - À l'aide tonomètre, le vétérinaire peut, après une anesthésie locale de l'oeil,  mesurer la pression intra-oculaire.  Ceci permet de diagnostiquer rapidement un glaucome (hausse de la pression oculaire)  ou une uvéite antérieure (baisse de la pression oculaire).

La différence entre la vision d'un animal et celle d'un humain

La vision d'un animal est largement différente de celle d'un humain. Les distinctions principales sont : l'acuité visuelle et le spectre optique. La rétine des animaux contient moins de cônes que celle des humains, ce qui limite le nombre de couleurs qu'ils sont en mesure de voir. Les animaux ne perçoivent donc que le jaune, le blanc, le bleu, le violet et le noir. Les animaux ont aussi un champ visuel plus étendu que celui des humains. Leur acuité se limite toutefois à une portée d'à peu près 6 m. Le résultat final est que les animaux ont une structure additionnelle dans l'oeil que l'on appelle tapetum. Cette structure permet aux animaux d'avoir une bonne vision la nuit en accumulant de la lumière.


Radiologie

Nous offrons des services d'imagerie  afin de déceler certaines pathologies et d'établir un diagnostic .  La radiographie numérique est précise et affiche un contraste marqué. Grâce à cette précision, nous sommes en mesure de prendre un petit nombre d'images, ce qui permet à l'animal de ne pas être trop inconfortable. La radiographie numérique projette également moins de rayonnements que la radiographie traditionnelle. Cela permet de ne pas trop exposer l'animal à des rayonnements inutiles. Les radiographies peut être visualisées sur un écran d'ordinateur haute définition, permettant au vétérinaire d'obtenir des images nettes et précises.


Voici quelques raisons de faire appel à l'imagerie diagnostique :

Déceler des calculs dans la vessie
Déterminer s'il y a une  fracture et la nature de celle-ci
Évaluer l'état d'une gestation
Aider à déceler une maladie pulmonaire ou cardiaque
Identifier un corps étranger que l'animal aurait avalé


En quoi consiste l'imagerie diagnostique? 

La méthode employée dépend de la région que l'on examine et de la taille de l'animal. Dans le cas des petits animaux, l'animal est souvent allongé et placé dans plusieurs positions afin de permettre au vétérinaire d'examiner la zone affectée. 

Les animaux malades ressentent souvent de l'anxiété ou du stress. Cela peut faire en sorte que l'animal ne coopère pas lors de l'examen. Dans ces cas, notre équipe essaye de créer un environnement confortable pour l'animal et tente de le guider afin qu'il puisse coopérer. Si l'animal est agressif ou s'il ne coopère toujours pas, le vétérinaire peut opter pour une légère sédation pendant l'examen. L'animal est habituellement sous anesthésie lorsque l'examen requiert qu'il soit immobile. 


Reproduction / mise-bas

Reproduction / mise-bas

Une mise bas peut affecter un animal, surtout si elle implique des complications. Il est important de savoir ce qui est normal lors d'une mise-bas et ce qui ne l'est pas. Lorsque des complications surviennent, l'intervention d'un vétérinaire sera nécessaire et parfois, une césarienne sera nécessaire.



Pourquoi faire appel à un vétérinaire pendant la mise bas? 

Les soins durant la gestation comprennent : une alimentation particulière, de l'activité physique, une vaccination à jour et un contrôle des parasites. Lors de la mise bas et des soins qui la suivent, il peut y avoir des complications, surtout pour un nouvel éleveur ou pour un propriétaire faisant face à une gestation accidentelle, qui ne sont pas familiers avec la mise bas. 

Les situations ci-dessous indiquent la nécessité de consulter un vétérinaire lors de la mise bas :

- Contractions utérines durant plus d'une heure, sans expulsion.
- Les petits ne sortent toujours pas, 1h30 après le début de la mise bas
- La mère connaît des pertes vaginales, il y a présence de pus et le placenta n'a toujours pas été expulsé
- La mère se repose pendant plus de 4 h entre chaque petit

Si votre animal connaît des difficultés, contactez-nous immédiatement.

Comportement animal

À l'Hôpital vétérinaire des Bois-Francs, nous vous offrons un service de consultation en comportement.  Dre Michèle Deshaies-D'Amours, qui se passionne pour le comportement animal, fait des consultations spécifiques en comportement.  Si votre animal démontre un ou plusieurs troubles de comportement, il ne faut pas tarder et laisser la situation dégénérer.  Suite à la rencontre initiale, la vétérinaire sera en mesure de faire une évaluation des troubles comportementaux de votre animal.  Par la suite, avec la collaboration  de la famille, elle mettra en place un plan de thérapie comportementale, avec ou sans utilisation de médicaments. 


Si vous croyez que votre animal démontre des problèmes de comportement, n'hésitez pas à communiquer avec nous pour prendre rendez-vous avec Dre Deshaies-D'Amours.

Euthanasie

Euthanasie animale

La perte d'un animal de compagnie représente une situation délicate, et nous comprenons qu'il est difficile de prendre la décision de l'euthanasier. Nos vétérinaires  évaluent l'état de votre animal de façon professionnelle et ne recommandent pas l'euthanasie si elle n'est pas entièrement nécessaire. Ils s'assurent également que tout soit fait de façon humaine. 


Le propriétaire peut être présent lors de l'euthanasie. Il est également possible de mettre l'animal sous sédation avant de procéder à l'euthanasie.  Celle-ci se fait pas une injection intra-veineuse, de façon douce et sans douleur pour votre animal.

Bien que la décision de procéder à une euthanasie  soit difficile, il est important que le propriétaire pense à la douleur de l'animal avant de penser à la sienne. Dans les cas où l'euthanasie permet de faire cesser une douleur physique intolérable, elle représente parfois la meilleure décision envisageable.

Après l'euthanasie

Après l'euthanasie, vous avez la possibilité de le faire incinérer en groupe ou de le faire incinérer individuellement. Plusieurs choix s'offre à vous, informez-vous auprès de notre personnel. 

Les derniers adieux sont difficiles, et c'est pourquoi nous recommandons de prendre les dispositions nécessaires à la préparation de l'euthanasie avant que l'on y procède.  Peu importe la décision que l'on prend, il ne faut pas la précipiter.  L'animal s'est éteint paisiblement et c'est maintenant à vous de prendre la décision qui vous convient.

Le deuil est différent pour chaque propriétaire. Certains ont besoin de quelques jours, alors que d'autres ont besoin de plusieurs mois. Il est normal de pleurer la mort de son animal et il ne faut pas sentir qu'il y a une période idéale.

Si vous avez des questions concernant l'euthanasie, n'hésitez pas à nous contacter.